• Le roi des rats

    Le roi des rats (extraits)

     

    New Hamelin

    La ville nouvelle s’est construite par-dessus les murs de l’ancienne cité du Moyen-âge,

    Comme les couches successives d’un mille-feuille. [...]

     

    Comme un pissenlit dans un jardin abandonné

    Sur son passage New Hamelin a tout grignoté.

    La ville, on n’en voit plus ni le bout ni le haut.

    On a même l’impression

    Qu’elle finit par se construire toute seule,

    Comme un monstre boulimique qui s’apprête à exploser.

     

    Bienvenue à New Hamelin, ville nouvelle,

    Capitale des gens pressés et des décibels,

    Un grand concert qui ne s’arrête ni de jour ni de nuit Marteaux-piqueurs, klaxons, cacophonie de bruits [...]

     

    Dans la Rue Sans Tambour, le temps semble suspendu. Rien n’y pousse à part quelques herbes folles. »

     

    Annabelle Sergent et Vincent Loiseau


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :