• Soir d'automne et Voici que la saison décline

    Soir d'automne

    Dans les forêts dépouillées,
    Déjà les feuilles rouillées
    Font un tapis de velours,
    Et l’on entend, de l’automne
    Gémir le chant monotone
    Coupé par des sanglots lourds.

    Les frileuses hirondelles,
    Rasant le sol de coups d’ailes,
    Se rassemblent à grands cris,
    Et tous les oiseaux sauvages
    S’appellent sur les rivages
    Près des étangs défleuris.

     Jean Richepin

     

    Voici que la saison décline

    Voici que la saison décline,
    L’ombre grandit, l’azur décroît,
    Le vent fraîchit sur la colline,
    L’oiseau frissonne, l’herbe a froid.

    Août contre septembre lutte ;
    L’océan n’a plus d’alcyon ;
    Chaque jour perd une minute,
    Chaque aurore pleure un rayon.

    La mouche, comme prise au piège,
    Est immobile à mon plafond ;
    Et comme un blanc flocon de neige,
    Petit à petit, l’été fond.

    Victor Hugo


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :